CE QUI SE CACHE DERRIÈRE
L'ÉTIQUETTE 

"Se contenter du Made In et de la composition sur l’étiquette n’est pas suffisant pour connaître véritablement l’histoire d’un vêtement."

Derrière vos vêtements, il n’y a pas que nous !

Des dizaines de fournisseurs prennent en charge les différentes et nombreuses étapes de fabrication de nos produits chez Basus.
À l’origine du cycle de production, il y a du coton, qui sera par la suite transformé en fil, puis en tissu, avant d’être teint puis assemblé pour devenir de magnifiques pièces que vous porterez, on l’espère, le plus longtemps possible.

Alors se contenter du Made In et de la composition sur l’étiquette n’est pas suffisant pour connaître véritablement l’histoire d’un vêtement. Le Made In ne reflète que la dernière transformation d’un article alors qu’un vêtement est le fruit de nombreuses opérations et intervenants impliquant toute une filière.

C’est pourquoi derrière chaque étiquette, nous avons décidé de vous présenter chacun des champs de traçabilité de nos vêtements.

Cette transparence est primordiale, car en plus d’être la preuve que notre modèle est crédible et viable, elle vous permet d’acheter un produit en toute connaissance, sans tricherie ni sous-entendu.

COMMENT TRAÇONS-NOUS
NOS VÊTEMENTS ?

Nous avons mis en place un audit pour chacun de nos produits permettant de tracer l’ensemble de la chaîne de production de ces derniers.

Pour cela, nous avons créé quatre grandes catégories :
La fabrication, le tissus, les matières premières et les accessoires.

Pour chacune de ces catégories, nous avons visité les lieux lorsque cela était possible et recherché les provenances.

De plus, nous demandons systématiquement à nos fournisseurs l’origine de leurs matières premières (à minima la région, au mieux l’entreprise partenaire). Cela nous permet d’aller plus loin que de nombreuses marques, qui s’arrêtent souvent à leur premier intermédiaire lorsqu’elles vous donnent l’origine des produits.

Cet énorme travail de recherche est pour nous la seule façon de maîtriser parfaitement la conception et la confection de nos vêtements et de vous livrer un produit en toute transparence.

SUR QUOI PORTE NOTRE AUDIT ?

"Le savoir-faire Portugais en matière de textile n’est plus à présenter."

SUR QUOI PORTE NOTRE AUDIT ?

1. LA FABRICATION 

Cela comprend toutes les étapes de la confection : la mise au point des modèles et le patronage, la coupe, l’assemblage, le repassage, le pliage et le conditionnement.
Chacune de ces étapes nécessite beaucoup de main d’œuvre. C’est pourquoi il est essentiel de bien connaître les ateliers et de s’assurer des conditions de travail de leurs employés.

Comme nous produisons à la demande, ce constat est d’autant plus vrai : nous commandons des petites quantités et sommes en contact permanent avec nos ateliers.

Ainsi, nous leur rendons régulièrement visite afin de mieux comprendre leurs méthodes de travail, et de nous assurer que ces dernières correspondent avec notre vision d’une mode responsable.

Ces visites nous permettent également de mieux saisir leurs problématiques, et d’étudier ce qu’il est possible de faire de notre côté pour leur faciliter le travail.

Nous travaillons actuellement avec trois ateliers, tous situés dans le nord du Portugal : un pour les vestes et chemises, un autre pour les pantalons, et un dernier pour la maille, chacun de ces ateliers étant spécialisé dans sa catégorie.
Le savoir-faire Portugais en matière de textile n’est plus à présenter.

Pour pouvoir imaginer avec nous, explorer, puis développer les process de production à la demande dont nous rêvions, il aura également fallu en plus des compétences, une sacrée vision à Gil, José et Paolo pour nous rejoindre dans ce projet.

2. LE TISSU

Les fournisseurs de tissu ou de maille sont des partenaires différents de nos ateliers. Nous leur achetons directement nos matières et ces derniers les livrent dans nos ateliers pour que l’on puisse lancer la fabrication.

Ces partenaires sont équipés d’une multitude de machines innovantes et explorent constamment de nouvelles techniques pour proposer des nouveautés, développer de nouvelles couleurs, trouver de nouveaux effets.

L’impact environnemental est variable en fonction des compositions, des produits chimiques utilisés et des processus de teinture.

Connaître les lieux et les normes appliquées dans les installations industrielles permet de s’assurer de la bonne maîtrise de l’impact sur environnement.
Lors de nos audits, nous demandons à nos fournisseurs plusieurs documents attestant de leurs certifications, leurs partenaires ainsi que du lieu de fabrication ou de transformation de leurs produits.

Nous ne cherchons à travailler qu’avec des partenaires Européens. Il nous semble en effet important que nos tissus n’aient pas eu à faire le tour du monde avant d’arriver dans nos ateliers.

Si ces matières sont plus chères, elles sont également de meilleures qualités, et leur impact environnemental est largement moins élevé du fait de règlementations plus strictes.

3. LA MATIÈRE PREMIÈRE

3. LA MATIÈRE PREMIÈRE

Block

Avant d’obtenir un tissu, il faut obtenir du fil, et avant d’obtenir du fil, il faut récolter une fibre (comme du coton, du lin, ou du chanvre par exemple). Remonter jusqu’à celle-ci nous permet d’obtenir une traçabilité complète de nos vêtements, sans qu’aucune étape de soit omise. Ainsi, nous demandons systématiquement à tous nos fournisseurs de tissus l’origine du coton utilisé.

Nous leurs demandons également de nous préciser l’origine de la filature de ce coton (cette information étant plus simple à obtenir car il s’agit souvent d’un partenaire direct de nos fournisseurs).

Concernant l’origine de la fibre même, remonter à sa source est encore laborieux alors que son impact humain et environnemental est très important. Les fabricants de tissus n’ayant pas été habitués à établir la traçabilité de leurs produits, beaucoup de partenaires ne disposent pas encore de toutes les certifications d’origine. Cela prend du temps, mais nous espérons contribuer à une transformation durable des habitudes des fabricants concernant la traçabilité.

Où en sommes nous ? Nous avons pu identifier les pays et parfois les villes d’origine du coton utilisé dans nos matières. Si nous avons encore du mal à identifier les fermes de coton, nous ne baissons pas les bras et continuons d’inciter nos partenaires à demander ces informations à leurs fournisseurs !

4. LES ACCESSOIRES

Ils regroupent tous les éléments indispensables à la fabrication des vêtements comme les boutons, les fermetures éclairs, les doublures, les éléments de décoration etc.

Quoique moins visibles, ils sont extrêmement importants et ont un impact direct sur la durée et fin de vie des vêtements. Nous nous faisons un point d’honneur de tous les choisir avec attention en fonction de leur qualités esthétiques et environnementales.

Là encore, nous essayons de nous sourcer au plus proche : notre cuir de liège est par exemple acheté directement dans la région de Porto au Portugal, au plus proche de nos ateliers.

Dès qu’il est possible de trouver des alternatives écologiques à nos produits, nous n’hésitons pas à changer de fournisseur !
Par exemple, nos polybags (les sacs dans lesquels sont emballés nos produits) sont maintenant produits au Royaume-Uni et sont recyclables.